Raven's Diary

17 août 2019

Samedi 17 Août 2019 : Encore un petit message

Cher vous,

Je me demande vraiment l'utilité de ce blog. Est-ce que c'est pour me soulager ? Me faire passer pour une victime ? Me plaindre de ce "gros monde de meeeerde" dixit les gothiques du collège ? En fait j'en sais vraiment rien.

Je pense que c'est juste une façon de parler de mon mal être, même si j'ai un mal de fou à définir d'où il vient et pourquoi il est là. Est-ce que c'est parce que toutes les choses importantes de la vie je les esquive en faisant comme si elles existaient pas ? Est-ce que c'est parce que je me défile une fois de plus ? Finalement ma vie est juste une grosse continuité du lycée : dès qu'un cours me faisait peur, je l'esquivais. Mais pourquoi ? Ca je n'arrive pas à le comprendre. Je me cache sans arrêt et même à l'époque c'était déjà le cas. J'avais beau culpabiliser, me sentir mal, pleurer souvent, il n'y avait pas d'autre endroit plus sûr pour moi que mon lit superposé avec le rideau fermé, enfermée dans ma bulle sous mes couvertures. Ca ne m'empêchait pas de pleurer. Mon dieu ce que j'étais malheureuse à cette époque. Mais maintenant j'ai l'impression que ça revient, plusieurs années après alors que j'ai techniquement tout ce qu'il faut pour être heureuse. Alors c'est quoi mon problème ? Pourquoi j'ai l'impression de me mettre toute seule des bâtons dans les roues ? Mes mots doivent n'avoir absolument aucun sens pour les personnes qui tombent sur mon blog par hasard, mais ça me fait du bien de parler. Et puis je vous l'ai dit dans l'article précédent, j'ai bu, donc ça doit avoir encore moins de sens que d'habitude. Mais voilà dans le fond je ressens toujours le même problème, je veux mettre un mot sur mon malaise, mon mal être. Je me sens à la fois terriblement égoise et méchante par rapport à mes proches qui s'en foutent complètement, et à la fois horrible parce que je sais que ce n'est pas de leur faute si je n'ose en parler à personne. Voilà cher vous, vous n'êtes maintenant pas plus avancés que moi, malheureusement vous non plus vous ne pouvez pas m'apporter de réponses à toutes les questions que je me pose...

Posté par Ravenly à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Samedi 17 Août 2019 : l'alcool

Cher vous, 

Cet article sera hyper court. Déjà parce que j'ai bu, et du coup j'ai peur de dire un tas de connerie dont tout le monde se fout (en fait c'est déjà le cas des autres articles) (ouuuuh cette pauvre victime que je suis). 

Bref j'écris cet article pour dire une chose : on se demande pourquoi je continue de boire alors que je suis actuellement sous traitement antidépresseur. La réponse est simple les enfants : parce que j'en ai absolument rien à foutre de connaître les effets que ça pourrait avoir sur ma santé. Parce que je suis une lâche qui a peur de la douleur et qui choisis une autre solution pour me faire du mal. Voilà ! Aller, bonne nuit ! 

Posté par Ravenly à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2019

Vendredi 2 Août 2019 : Je suis perdue

Cher journal non-intime

J'ai relu mon article précédent ce matin et je dois avouer que ça a été bien utile, parce que j'ai trouvé que je me suis vraiment comportée comme une peste pour ce coup là. J'étais en colère et sur le coup, j'ai eu envie de parler de tout ça... Mais je suis injuste, tant pis si je n'arrive pas à régler ce problème, ce n'est pas de la faute de mes amies si je n'arrive pas à leur parler, et tant mieux pour elles si elles y arrivent... 

En attendant je voulais parler d'une chose en particulier: du fait que je suis complètement perdue. Perdue dans les sentiments que je ressens, les envies et les peurs que j'ai. Perdue entre mon envie d'avoir un bébé et ma peur de la réussite et du travail, perdue entre mes craintes et mes joies, perdue parce que je n'arrive même pas à savoir si je suis heureuse ou pas. Perdue parce que je n'arrive pas à mettre de mot sur mon problème. Perdue parce que je ne suis même pas sûre d'en avoir un. Est ce que ce que je ressens est normal ? Est ce que tout le monde est comme ça ? Est ce que la tristesse et les humeurs que je ressens de façon générale ne sont là que pour faire mon intéressante et attirer l'attention sur moi ? J'en sais rien. En attendant je suis perdue et même au moment de mettre mes pensées à l'écrit j'ai du mal à m'exprimer. Aussi parce que j'ai un peu bu et qu'il va sérieusement falloir arrêter cette habitude. Je suis vraiment égoïste, je me fait pitier. On dirait vraiment un blog d'adolescente. 

Ps : je me suis cognée sur mon lit en allant me coucher, et franchement si Dieu existe j'ai envie de lui dire une chose : aie. 

Posté par Ravenly à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2019

Jeudi 1er Août 2019 : j'ai menti

Vous vous souvenez, dans le premier article j'ai dit que j'écrirai des choses qui pourraient vous rendre de bonne humeur et vous faire aimer la vie toussa toussa, ben finalement j'ai menti. Parce que ce soir j'ai eu envie d'écrire un article, et qu'il sera je pense assez triste. 

J'ai assez peu d'amie. Ça, j'en suis bien consciente et je sais que j'en suis particulièrement responsable, vu le manque d'effort que je fais vis à vis de ma sociabilité. Mais je m'accorde tout de même le droit de me plaindre dans cet article. Pas du fait de ne pas avoir beaucoup d'amie; pour ça, je me suis fait une raison. Mais vu que je suis une mauvaise personne, je vais plutôt me plaindre des quelques amies que j'ai. Parce que entre nous, j'en ai vraiment marre d'être considérée comme un simple journal intime. On ne vient pas me demander si je vais mieux ou si je suis en meilleure forme, si je suis heureuse ou si j'ai un problème, non on vient me parler de sa propre vie. Tiens ce matin j'ai fait ci, cet après midi j'ai fait ça. Je suis stressée parce que tel truc va m'arriver, je suis contente parce que j'ai fait telle ou telle chose. On ne vient pas me demander si mes rendez vous avec ma psychiatre se passent bien ou si j'ai envie de parler. C'est extrêmement égoïste de ma part de dire tout ça, je le sais bien. Et je sais aussi que je suis vraiment une hypocrite, parce que tout ce que je dis là je pourrais le dire face aux personnes concernées. Seulement voilà comme je vous l'ai dit plus tôt, je suis une mauvaise personne. 

Il y a aussi autre chose qui me donne non seulement envie de me plaindre, mais aussi envie de pleurer. Le manque de ma meilleure amie. Ou de mon ancienne meilleure amie, selon le point de vue. La seule qui selon moi s'est vraiment souciée de moi à un moment donné, la seule avec qui je sentais vraiment un lien, finalement la seule que j'ai considéré comme une vraie meilleure amie, comme une sœur. Comme un tas d'autres personnes, on a arrêté de se parler. C'est venu petit à petit, comme on s'endort. On s'est écrit de moins en moins de message, parce qu'on avait de moins en moins de choses à se dire. Mais voilà, elle me manque terriblement. J'ai eu besoin d'elle très souvent, mais malheureusement on peut dire qu'on a pris des chemins différents. Elle n'aura jamais l'occasion de lire cet article, et franchement rien que de savoir ça, ça me donne envie de pleurer. Je sais que si c'était le cas un jour, elle se reconnaîtrait. Maintenant tu le sais, tu manques énormément à ma vie. Je pense très souvent à toi et j'espère qu'un jour, ce lien reviendra. 

J'imagine que ça doit être moi le problème en fait. Plusieurs personnes ont fini par se lasser de moi ou m'abandonner pour telle ou telle raison. Je suis désolée de me plaindre mais après tout, c'est fait pour ça un journal intime non ? 

Désolée d'avance pour les fautes, j'ai écrit tout ça sans réfléchir à 23h et en étant crevée. Et finalement peu importe la façon dont s'est écrit, ça vient tout droit de mon coeur et c'est le plus important. 

Posté par Ravenly à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2019

Lundi 22 Juillet 2019 : l'heure a sonné !

Et voilà, ça y est, c'est fait. Mon blog.journal.intime.en.ligne est enfin crée ! 

Le sommaire sera court. Dans ce blog se trouveront des textes qui n'intéressent absolument personne, sauf moi. Sa lecture n'aura absolument aucun intérêt pour vous, et sera utile uniquement pour moi. Parce que là est tout l'intérêt d'un journal intime : il est fait pour la personne qui a besoin de parler.

Où est donc l'intérêt de le publier sur internet, me demanderez-vous ? 

Il y en a aucun. :D Sauf éventuellement si vous tombez totalement par hasard sur ce blog et que, comme moi, vous avez besoin de lire certaines choses rassurantes et délcupabilisante de temps en temps. (Soyons clair, aucune personne comme ça ne trouvera jamais ce blog). Car voici une des raisons pour lesquelles j'avais envie d'écrire en ligne: je suis une personne qui culpabilise énormément, d'absolument tout. Et je me suis rendue compte que lorsque je tombais sur des textes "feel good" (cette expression est ridicule), je me sentais mieux. Alors je me suis dit, et puis zut, pourquoi j'aurai pas le droit d'écrire moi aussi quelque chose, qui me ferait me sentir mieux, où je pourrais râler sur les gens sans qu'ils le sachent et où j'aurais le droit de me défouler et de dire vraiment ce que je pense ? Il n'y aura pas que ça évidemment, je parlerai aussi de ma vie en générale, de mes problèmes, de mes envies, de mes peurs etc... Je suis sûre que ça peut être une bonne thérapie pour moi. Parce qu'en vrai, ça tourne pas toujours très rond à l'intérieur de ma tête.

Enfin voilà ! Voici venir maintenant la fin de mon premier article posté sur mon tout nouveau blog et j'espère que ça sera le premier d'une très longue liste.

(En gros, j'espère que j'abandonnerai pas au bout de deux jours d'utilisation, comme d'hab').

Posté par Ravenly à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]